forumlivre d \'orPhotosRadioAjouter votre dédicace

Opération de sauvetage pour le tapis du Guergour

 La Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de  Sétif l’œuvre à la réhabilitation du tapis du Guergour qui présente depuis quelques  années des signes de régression menaçant de conduire à la disparition de ce  patrimoine séculaire, selon son directeur. 

 Les femmes qui sont passées maîtresses dans l’art de tisser ce tapis  « n’ont pas eu de relève et c’est ce qui met en péril ce patrimoine », affirme  Zoubir Boukaabache, soulignant que la CAM, pour y remédier, vient de choisir  plusieurs artisanes pour les charger d’ouvrir des ateliers et d’y former des  jeunes tisserandes capables de transmettre ce savoir-faire aux générations futures.   Cette mission de formation sera assurée au Centre de l’artisanat  de  la cité Bel-Air (nord de Sétif) qui bénéficiera « très prochainement » d’une  opération de réhabilitation et de réaménagement, selon ce responsable qui souligne  que cet établissement dispense actuellement des formations en céramique et en  dinanderie.
Le tapis du Guergour est un des plus vieux tapis d’Algérie. Son origine  remonterait au IXème siècle, apparaissant pour la première fois dans la région  de Hammam Guergour, à environ 45 km au nord Sétif.  Ce tapis dont les « secrets » de fabrication ne sont aujourd’hui détenus  que par de rares tisserandes, se caractérise par l’harmonie de ses couleurs,  dominées par le rouge brique et le vert foncé ainsi que par la présence de motifs  inspirés de la culture et de la nature de cette région montagneuse qui lui a  donné son nom.
La réputation de ce tapis a depuis longtemps dépassé les frontières  nationales, souligne-t-on à la direction du tourisme où l’on affirme que cet  ouvrage traditionnel a obtenu plusieurs distinctions lors de Salons internationaux.          
Le tissage de ce tapis a toutefois enregistré un net recul au cours  des ces dernières années en raison de l’inondation du marché par une multitude  de tapis industriels bon marché, mais aussi à cause du renchérissement des matières  premières et le temps très long mis par les artisanes pour le tisser à la main.          
 La région de Sétif dispose d’un artisanat traditionnel particulièrement  riche et diversifié, aux origines bien lointaines. Parmi ses produits distinctifs  figurent, outre le tapis du Guergour, le tapis de Boutaleb (sud de Sétif) tissé  avec de l’alfa et El haïk el margoum, genre de pardessus brodé pour femmes,  produit à base de laine pure avec de fins parements aux couleurs variées, dans  les régions de Boutaleb et de Ouled Tebbane.  

  Plus d’information ICI( Hammam-Guergour.com ) 

source: elmoudjahid





Cette page a été

Lu 2 628 fois

Laisser un commentaire

*

Liens

Météo et Horaires des prières

Archives

Dernières Photos

129437748 129437567 129436225 13072664_557189634449059_4463901869320236928_o 12901219_547820118719344_6509636545937765614_o 12814756_536337743200915_2778562671087748681_n
Liens

Vidéo à la une
Liens
Derniers commentaires
MESSEIEURS LES RESPONSABLES DE L ADE DE BOUGAA VOUS N AVEZ PAS HONTE DE LAISSER UNE COMMUNE COMPLETE SANS EAU ET CE PENDANT LES 3 JO
Contacte moi Halim !!
Mr Le Wali n'a pas de baguette magique et il ne pourra offrir que ce qu'il aura.Comme dans toutes les distributions de logements à
Salut c oussama
Mr Le Wali bravo,et bonne continuation
<>