forumlivre d \'orPhotosRadioAjouter votre dédicace

UNAF 2010 Ess 3-Al-nasr 2-l’entente roi du maghreb

Stade du 8-Mai 45 (Sétif)
Arbitres : Hichem Tazi, Abdelaziz Mehradji, Abdallah Filali (Maroc)
Buts : Metref (5’), (Djallit 36’, 37’) (ESS) ; Ezaghbi (66’), Iffoussa (76’) (Al Nasr)
Avertissements : Laïfaoui (73’) (ESS) ; El Hassi (28’, 84’), Ifoussa (45’) (Al Nasr)
ESS : Chaouchi, Yekhlef, Laïfaoui, Belkaïd, Lemmouchia, Delhoum, Metref (Berguiga 77’), Feham, Hechoud, Hadj Aïssa (Raho 86’), Djallit (Benmoussa 77’)
 Entraîneur : Solinas
Al Nasr Benghazi  : S. El Fitouri, El Harrari, Ifoussa, Senouci, Hocine, Attia, El Hassi, Empelé (Ahmed Abdelkader 55’), Mahdi, Sam Nordine, Ezaghbi (Annis 87’)
Entraîneur : Khaled El Kemache

Après leur large succès lors du match aller, les joueurs de l’Entente de Sétif, à moins d’un extraordinaire renversement de situation, avaient toutes les chances de brandir le trophée de cette compétition. Pour les observateurs avertis, de même que pour les supporters des Aigles noirs qui n’ont pas manqué d’enflammer le stade du 8-Mai 1945, les carottes étaient en effet bel et bien cuites pour les gars d’Al Nasr, sèchement battus dans leur antre du stade Hugo-Chavez. Les camarades d’El Fitouri n’’avaient absolument rien à perdre et ils ont joué leur va-tout.
Djallit met fin au suspense
Les deux équipes entameront cette finale tambour battant et très vite ils montreront qu’elles n’ont pas opté pour des stratégies défensives. Les Sétifiens , poussés par leur public, se montreront dangereux dès la 2’ par le revenant Hadj Aïssa. A la 5’, Metref entamera largement le peu de suspense qui subsistait. Le milieu setifien récupérera le cuir dans le rond central, effectuera deux petits pas avant de décocher un missile qui se logera pas loin de la lucarne d’El Fitouri (1-0).
Les Libyens mettront beaucoup de temps avant de se ressaisir. Les Sétifiens, de leur côté, multiplieront les rushs. A la 14’, Lemmouchia déborde côté droit. Mais il est coincé sur la ligne de sortie de but. Le ballon sort des limites du terrain. A la 20’, Bouazza adressera un ballon dans le dos des défenseurs libyens à Djallit. Le tir de ce dernier terminera sur le petit filet.
Les Libyens sortiront de leur coquille et se montreront menaçants par Ezaghbi. Ce même joueur reprendra un corner de la tête à la 30’ et mettra à contribution Chaouchi. Les joueurs de Sétif anéantiront les espoirs libyens à la 36’. Hadj Aïssa et Djallit sèmeront la panique dans la défense libyenne, avant que l’ex-Tlemcénien servi sur un plateau ne corse l’addition (2-0).
C’était loin d’être fini car une minute après, le même Djallit profitera d’une mésentente des deux défenseurs axiaux libyens pour croiser victorieusement son tir (3-0). Solides en défense, les Sétifiens arriveront sans trop de problèmes à gérer la fin de la première période. Ils seront tout près d’alourdir la note suite à un tir de Djallit (43’) qui rasera la transversale. La pause surviendra suite à une large avance au score logique de l’ESS.
Les Libyens se rebiffent
Après la pause, les Libyens n’ayant plus rien à perdre se montreront menaçants par Ezaghbi et Empelé (48’ et 55’) sans toutefois inquiéter véritablement Chaouchi. La réplique sétifienne sera fulgurante et Yekhlef sera tout près d’alourdir la marque (60’). Les joueurs d’Al Nasr profiteront d’un relâchement des Sétifiens pour réduire la marque. A la 66’, Ezaghbi suite à un coup franc profitera du placement approximatif du mur setifien, pour mettre le cuir en pleine lucarne (3-1).
«Trop facile», les Sétifiens rateront de superbes opportunités, comme celle vendangée par Hadj Aïssa à la 70’. Les Libyens profiteront du passage à vide des Sétifiens pour ajouter un second but.
A la 76’, Ifoussa conclura une belle action collective d’un tir des vingt mètres (3-2)
Le coach sétifien aura tôt fait de recadrer son équipe qui montrera un peu plus de concentration jusqu’au coup de sifflet final.
A la 90’, Yekhlef profitera des espaces et suite à un exploit personnel trouvera le petit filet d’El Fitouri. L’essentiel, c’est-à-dire la conquête du trophée ayant été réalisée, on pardonnera les petits errements des Sétifiens en seconde période. Ces derniers méritent mille fois leur sacre. par le buteur





Cette page a été

Lu 2 276 fois

Laisser un commentaire

*

Liens

Météo et Horaires des prières

Archives

Dernières Photos

image_0 image IMG_5384 (Medium) IMG_5382 (Medium) IMG_5380 (Medium) IMG_5379 (Medium)
Liens

Vidéo à la une
Liens
Derniers commentaires
Mr Le Wali n'a pas de baguette magique et il ne pourra offrir que ce qu'il aura.Comme dans toutes les distributions de logements à
Mr Le Wali bravo,et bonne continuation
A t-il souffert?Probablement que oui,mais le paradis lui ouvre ses portes.Dieu seul sait combien il a été généreux et même trop
ce chirurgien est dcd victime du devoir et du laxisme de ce faux directeur d’hôpital,et qui n'a de directeur que le nom.Comment l
Oui bien sur est une bonne CEM
<>